Irek Sztach

"Quoi de neuf dans le ciel?"
La Lettre Mensuelle

Présentation

Consultations

Contact

Liens

 

Consulter la Lettre Mensuelle de

Février 2011
Mars 2011
Avril Mai 2011
Juin 2011
Juillet Aout 2011
Septembre 2011
Octobre 2011
Novembre 2011
Décembre 2011

la Lettre Mensuelle

Avril-Mai 2011

Quoi de neuf dans le ciel ?

Nous sommes dans le signe du Taureau depuis le 21 avril et pourtant c’est encore l’énergie du Bélier qui domine avec quatre planètes dans ce signe : Mercure, Vénus, Jupiter, Uranus. Si vous vous imaginez le ciel actuellement, ces quatre planètes sont du même côté (à l’Est à l’aube), à des distances très différentes de la Terre bien sûr, mais cela vous donne une idée ; elles sont de ce côté-là à cet instant-là et pas à l’Ouest par exemple. Je vous dis cela histoire de toujours nous resituer par rapport au système solaire. 

Tout ce qui concerne le Bélier est très stimulé ces temps-ci, il y a du Feu, de l’impulsion, de l’énergie, le tout est d’arriver à la canaliser dans une direction pour l’utiliser plutôt que de partir dans tous les sens et s’agiter de façon épuisante (pour soi et pour les autres !). C’est facile à dire, moins facile à mettre en pratique parce que l’énergie Bélier pousse, et pousse encore, il lui faut une porte de sortie, donc si elle ne la trouve pas elle continue à pousser et c’est la bousculade (je veux dire à l’intérieur de soi). Sinon, lorsque l’énergie Bélier ne circule pas elle est bloquée, c’est l’apathie, l’inertie, le Feu s’éteint et tout devient très pénible, pesant, l’impression de n’avoir aucune énergie. Ce sont là des généralités qui s’adaptent à chacun selon son thème, mais actuellement on ne peut pas nier cette énergie Bélier, quelle que soit l’importance de ce signe dans son propre thème, c’est un Feu symbolique qui doit se propager.

Mais puisque nous sommes dans le signe du Taureau, faisons-lui de la place. Le Taureau, deuxième signe du zodiaque, va labourer ce que le Bélier a semé. C’est un signe de Terre qui a le sens du concret, du matériel. Il aime travailler la terre. Le Taureau est dans l’action concrète, il a besoin de faire, de voir le résultat de ses actes. Il fait les choses à son rythme, lentement mais sûrement, il ira au bout de sa tâche, ça prendra le temps que ça prendra. Il est important de respecter son rythme et de ne pas vouloir le faire aller plus vite, c’est son rythme, celui auquel il est efficace, même s’il peut paraître lent. C’est une énergie puissante, fiable, un peu diesel pour imager. Le Taureau est terre à terre et peut parfois sentir le besoin de posséder pour se rassurer, il peut passer pour un matérialiste qui accumule les biens, l’argent. Cela le rassure, c’est important pour lui. C’est également un jouisseur qui aime la bonne chère et la bonne chair, les plaisirs de la vie, sans abus, juste pour le plaisir. 

Je vous avais dit la dernière fois que j’évoquerai Mercure. C’est une planète qui avance rapidement, elle est très proche du Soleil. Elle symbolise la communication sous toutes ses formes, les échanges, la parole, l’intellect, l’attention, les voyages. Pour schématiser : avec Vénus on aime, avec Mercure on comprend. Comme toutes les planètes du système solaire, sa rotation autour du Soleil n’est pas régulière comme le tictac de l’horloge mais irrégulière, avec des moments plus rapides et d’autres où elle avance beaucoup plus lentement et peut donner l’impression de stagner. On dit alors que la planète est rétrograde. 

Pour Mercure, ce phénomène se produit trois fois par an pendant environ 25 jours. La dernière fois c’était durant ce mois d’avril 2011. Durant ces périodes, c’est un peu comme si notre attention était ailleurs, tournée vers l’intérieur, comme s’il y avait un petit décalage de perception. Cela peut donc entraîner des retards, des petits accrochages ou chutes parce qu’on « n’a pas fait attention », on fait des lapsus, on perd des objets usuels parce qu’on ne sait plus où on les a mis. Ou bien on a l’impression que le bruit fait plus de bruit que d’habitude, la sensibilité aux phénomènes extérieurs est accrue. 

Si on utilisait une image déformante, c’est comme si la tête prenait une grosse place par rapport au reste et que tout ce qui s’y passe dedans est amplifié. C’est donc ainsi tous les quatre mois environ, chaque fois dans un signe différent, et cela touche chacun de nous selon l’endroit où cela se passe dans notre thème. Le but (non avoué de Mercure !) est peut-être de réharmoniser régulièrement ce qui se passe dans nos têtes, du coup pendant ce temps-là c’est un peu la pagaille.

Le bébé qui naît pendant que Mercure est rétrograde n’a pas la pagaille dans sa tête tout le temps mais sa propre façon de comprendre les choses, de communiquer. L’information n’utilise pas le canal habituel pour arriver à la compréhension mais une logique propre, avec parfois une seconde de retard ou une seconde d’avance sur les autres. Lorsque c’est une seconde de retard, il est important de faire comprendre à ces enfants qu’ils ne sont pas « bêtes » mais qu’ils comprennent les choses à leur façon. De plus, pour eux la parole peut ne pas être toujours très fluide, parce que le mot passe par différents filtres avant de sortir et du coup il met plus de temps. Il ne faut surtout pas les bousculer pour les faire parler mais au contraire les aider tranquillement à trouver leurs mots. Ces personnes ont souvent une mémoire phénoménale, un intellect qui fonctionne très très bien mais qu’il faut aller chercher et stimuler, ce n’est pas spontané.

La prochaine fois, place aux Gémeaux et à l’intellect justement !


Chantal BORY 16 boulevard du Couhard 42680 St Marcellin en Forez Tél : 04 77 50 29 23 ou  06 10 42 16 38 Adresse mail : chbory@orange.fr