Irek Sztach

"Quoi de neuf dans le ciel?"
La Lettre Mensuelle

Présentation

Consultations

Contact

Liens

 

Consulter la Lettre Mensuelle de

NL Taureau 2017
NL Bélier 2017
NL Poissons 2017
Année 2015
Année 2014
Année 2013
Année 2012
Année 2011

la Lettre Mensuelle

Novembre 2013

Quoi de neuf dans le ciel ?

télécharger cet article

Depuis juin 2012, date de la dernière Lettre, certaines planètes ont fait un tour et plus autour du Soleil, d’autres moins, et d’autres ont avancé de trois fois rien car leur vitesse de rotation est extrêmement lente.

À titre individuel, comment cela s’est-il passé dans nos vies ? Est-ce que le passage des planètes à certains endroits stratégiques de notre thème nous a poussés, dérangés, bousculés, réveillés ? Quel que soit l’âge, il y a toujours un petit quelque chose dans le mouvement des planètes qui vient sonner à la porte du thème pour voir un peu où en est la personne. C’est le cas actuellement pour nous tous depuis deux ans et pour un an encore.

Et c’est un peu plus le cas pour les personnes nées autour de 1965-1968. Comme je l’indiquais en juin 2012, dans ces années-là, Uranus et Pluton étaient dans le même alignement par rapport au Soleil. On appelle cela une conjonction, un début de cycle, donc un début de quelque chose, une graine qui ne demande qu’à éclore. Depuis 2012, et pour une bonne année encore, Uranus et Pluton sont éloignées de 90 degrés, elles forment ce qu’on appelle un carré. Uranus avançant plus vite que Pluton, elle s’en est éloignée. Cela symbolise une période de tension.

Pour reprendre l’image de la fleur, si elle est sous cloche, elle a du mal à grandir et être bien. Si elle ne voit pas la lumière, elle est toute terne, sans couleur. Si elle n’a pas d’oxygène, elle meurt. Ce carré est une période où les circonstances de la vie nous présentent des situations qui nous obligent à réagir, à nous arrêter un moment pour voir où l’on en est de notre vie personnelle, professionnelle, amicale, etc. On peut dire que c’est le hasard, que ce qui nous arrive n’est pas de notre faute, qu’on n’a pas de chance, qu’on est victime. C’est une façon d’appréhender la vie.

On peut aussi s’interroger sur les raisons pour lesquelles on se retrouve dans telle situation, pourquoi depuis tant d’années on a suivi un chemin qui n’est pas le sien pour des raisons de confort, des raisons financières, etc., pour faire comme tout le monde. En bref, pour des raisons qui ne répondent pas aux besoins de la personnalité profonde qui sommeille en chacun.

Mais celle-ci est vivante, elle réagit, elle n’est pas d’accord et le fait savoir comme elle peut. À nous de l’entendre, ou pas. Le passage des planètes sur tel ou tel point du thème correspond à une tentative de la personnalité de se faire entendre. Quand deux planètes sont en carré, c’est un cri un peu plus fort, au cas où on n’aurait pas entendu.

Ces deux années 2013 et 2014 sont propices à l’introspection. Saturne est la planète qui nous aide à nous structurer et nous construire dans tous les domaines. Selon les aléas de la vie, on s’est construit comme on a pu, histoire de tenir debout, mais sans toujours bien respecter cette personnalité profonde. Saturne peut avoir « mangé » d’autres planètes et les empêcher de s’exprimer. Elle est dans le signe du Scorpion depuis un an, pour encore un an. C’est l’occasion d’aller voir pourquoi on a construit une personnalité aussi rigide (ou au contraire aussi malléable), le moment de faire tomber le masque qui nous colle à la peau, d’accepter un inconfort momentané avec une mise à nu pour reconstruire petit à petit, sur la base de notre identité véritable. Ce n’est pas très confortable parce que le Scorpion va au fond des choses, dans les recoins, il nous montre une partie de nous que l’on n’a pas forcément envie de voir. Pourtant elle existe, donc autant l’accepter. Il suffit d’observer la nature actuellement pour voir le travail du Scorpion. C’est la mort de l’été, toutes les feuilles ou presque sont tombées, pourrissent. On peut avoir l’impression que le printemps ne va jamais revenir. Et pourtant il revient chaque année, fort de cette pourriture qui a permis à la nature de redémarrer. Le Scorpion, souvent mal aimé du thème, est pourtant le signe de la régénérescence, de la vérité de soi. Il a une grande énergie, une belle puissance, un grand courage. Autant utiliser ces capacités.

L’être humain est dans le même fonctionnement. Accepter cette phase de descente en eaux troubles, ce temps d’hibernation intérieure, c’est se préparer un joli printemps.

A bientôt !   


Chantal BORY 16 boulevard du Couhard 42680 St Marcellin en Forez Tél : 04 77 50 29 23 ou  06 10 42 16 38 Adresse mail : chbory@orange.fr