Irek Sztach

"Quoi de neuf dans le ciel?"
La Lettre Mensuelle

Présentation

Consultations

Contact

Liens

 

Consulter la Lettre Mensuelle de

Sagittaire 2014
Scorpion 2014
Balance 2014
Vierge 2014
Lion 2014
Cancer 2014
Gémeaux 2014
Taureau 2014
Bélier 2014
Poissons 2014
Verseau 2014
Capricorne 2013-14

la Lettre Mensuelle

1er mars 2014

Quoi de neuf dans le ciel ?

télécharger cet article

Aujourd’hui, le cycle de Nouvelle Lune débute dans le signe des Poissons. Après l’élément Terre du Capricorne, Air du Verseau, c’est l’Eau qui est le terrain de jeu du cycle. Nous sommes là dans le monde des émotions, de la sensibilité. Vous savez, c’est ce qui se produit en soi parfois, qui n’est pas concret, pas touchable du doigt ni explicable par la pensée, qui submerge, on ne peut pas contenir, on sent que quelque chose se passe dans son corps et cela sort en rire, en larmes, en joie, en peine. C’est cela l’émotion.

Ce fonctionnement basé sur l’émotionnel est typique des signes d’Eau (Cancer, Scorpion et Poissons). Leur gros travail est de canaliser ces émotions pour leur laisser de la place et ne pas se laisser complètement envahir.

Dernier signe du zodiaque, le Poissons accueille un peu toute la misère du monde. En effet, c’est à travers les Poissons que toutes les énergies et émotions déployées durant toute l’année vont s’évacuer pour laisser place à un nouveau cycle, une nouvelle année qui débutera à la Nouvelle Lune du Bélier. Pour imager, ils sont un peu des filtres, des éponges. Leur rôle est primordial. Comme ils sont en permanence soumis aux aléas émotionnels de leur entourage, il leur est difficile de structurer leur personnalité qui est sans arrêt bousculée ; il y a toujours une nouvelle idée, une nouvelle émotion qui vient chasser la précédente. Du coup, ils ne savent pas toujours bien qui ils sont parce que toutes les idées, toutes les émotions leur semblent recevables à un moment.

Pour qu’ils se sentent bien, il faut déjà qu’ils acceptent d’être ce qu’ils sont et ne cherchent pas à se construire une personnalité factice prise sur un modèle. Ressentir pourrait être leur maître mot : « qu’est-ce que je ressens là, maintenant ? », afin d’être toujours en lien avec leur personnalité. Il s’agit d’être présent à l’émotion puis de la laisser partir afin de faire de la place pour les suivantes.

Une des difficultés des Poissons est de trouver la façon de transformer toutes ces choses dont ils sont remplis. C’est pourtant vital, sinon ils ressemblent à l’éponge qui n’est plus pressée régulièrement et qui dégouline. Ils deviennent alors fatigués, apathiques, dépressifs, sans énergie et passent les trois quarts de la journée à somnoler. Il n’y a pas une manière de transformer l’émotion mais une par individu (musique, sport, travail manuel, etc.).

Durant cette Nouvelle Lune il peut être intéressant pour chacun (pas uniquement les natifs des Poissons) de retrouver la partie Poissons en soi. Cette part qui est à l’écoute de l’autre, dans la compassion. Cette part qui accepte d’être submergée émotionnellement pour voir jusqu’où cela va plutôt que de refuser et fermer la porte. Cette part qui est dans le don de soi, qui privilégie l’autre, le collectif, plutôt que soi. Cela peut permettre à chacun de faire son « ménage » de l’année écoulée, de laisser se dissoudre les blocages et les fermetures accumulés pour dégager de la clairvoyance et de l’énergie qui permettront au Bélier de démarrer le mois prochain.

La Nouvelle Lune Poissons peut être un temps de paresse, un peu, pour se donner le temps, un temps de laisser vivre où l’on se laisse porter par les courants, comme les poissons dans la mer. On ne voit pas de poissons aller à contre-courant (oui, bon, les saumons, d’accord !), c’est trop épuisant.

Depuis mi-décembre les planètes, dont la vitesse de révolution autour du Soleil n’est pas régulière, ralentissent à tour de rôle pour retrouver ensuite leur rythme de croisière. C’est Vénus qui a commencé mi-décembre jusqu’à début février : repositionnement entre autres sur la façon d’aborder la relation amoureuse (tous les 18 mois, durant un mois et demi). Puis Mercure a enchaîné en février : repositionnement sur la façon de communiquer, de comprendre (tous les trois mois, durant trois semaines). C’est maintenant au tour de Mars : repositionnement sur la façon de se mettre en action, la combativité, sur quel moteur nous fait lever le matin (tous les deux ans, pendant deux mois et demi). Saturne n’est pas en reste puisqu’elle s’y met en même temps que Mars : repositionnement sur comment on se structure, comment on devient adulte dans tel ou tel domaine. Pour ce qui concerne Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton, ce ralentissement se produit durant 4 à 6 mois chaque année.

Ces périodes de ralentissement où l’on dit que les planètes sont « rétrogrades » sont des moments de réflexion plutôt que d’action. Elles nous suggèrent de revoir un peu notre façon de faire concernant leurs caractéristiques, de ralentir, comme elles. C’est un moment d’intériorisation. Après, on peut réviser notre fonctionnement dans tel ou tel domaine.

Vous le voyez, ce mois de mars invite à la réflexion, à l’écoute de notre monde intérieur. C’est un temps de réharmonisation.

À bientôt !


Chantal BORY 16 boulevard du Couhard 42680 St Marcellin en Forez Tél : 04 77 50 29 23 ou  06 10 42 16 38 Adresse mail : chbory@orange.fr